Interaction personne-machine et ergonomie cognitive

Les modes d’interaction avec les systèmes deviennent de plus en plus variés et sophistiqués. Plusieurs de nos travaux de recherche exploitent l’analyse visuelle de l’utilisateur pour améliorer l’interaction personne-machine. L’examen du regard et de l’attention visuelle, l’identification des gestes, le suivi des mouvements musculaires du visage et la reconnaissance des expressions faciales sont exploités pour mieux comprendre les intentions de l’utilisateur et lui offrir un contrôle plus convivial d’un système. Par ailleurs, dans des contextes de formation ou de service aux usagers, les systèmes de vision par ordinateur peuvent servir à analyser le comportement ainsi que l’état émotionnel de sujets humains. Par exemple, ils permettent de déceler des signes de stress, de fatigue ou de distraction. Le développement de nos technologies s’appuie sur une solide expertise en ergonomie cognitive. De plus, nous détenons une certification FACS (Facial Action Coding System) pour la classification des expressions faciales.

Technologies  associées : Reconnaissance globale d’expressions faciales, logiciel de synchronisation vidéo pour eye-tracker et manette de jeu, détecteur de mouvements faciaux en éclairage infra-rouge.

 

Équipes

Réalisations

Publications

Nouvelles récentes

  • Vidéodescription - Entrevue avec le CRIM à l'émission Ça me regarde d'AMI-Télé
    22/02/2018

    Claude Chapdelaine, spécialiste en ergonomie cognitive et en interactions humains-ordinateurs au CRIM, était invitée à l’émission Ça me regarde, animée par Christine Rousseau et Kéven Breton et diffusée par AMI-télé.

    +

Événement à venir

  • La biométrie vocale : vers une identification incontournable
    1/03/18 12h00
    Desjardins Lab (Montréal)
    Gilles Boulianne, expert en reconnaissance de la parole et directeur de l'équipe Parole et Texte au CRIM, est le conférencier invité du prochain Desjardins Lab.
    +

Publications récentes

  • État des lieux des technologies web

    +
  • La science des données pour la prédiction des temps de réponse dans la gestion des services incendies : l'exemple de Montréal

    +