GSOFT mise sur le bonheur et le talent mise sur GSOFT

GSOFT mise sur le bonheur et le talent mise sur GSOFT

Publié le 10/05/17

En tant qu’entreprise de génie logiciel, « GSOFT doit relever un défi perpétuel d’innovation.  Mieux on réussit, plus il faut travailler fort pour en faire plus. Il y a toujours des entreprises innovantes plus jeunes et des nouveautés technologiques autour. L’essentiel est de garder le cap sur des objectifs clairs, tout en se remettant en question de façon continue. » – Catherine Salvail, responsable médias et visibilité.

L’innovation au service du bonheur

Plus tôt cette année, GSOFT a fermé sa division de développement sur mesure pour se consacrer principalement à ses produits, redistribuant ses équipes à cet effet. L’entreprise développe et commercialise donc Sharegate, un logiciel qui simplifie la migration des environnements Microsoft, et Officevibe, une plateforme qui mesure l’engagement des employés au travail.

Officevibe met à profit 10 indicateurs différents qui permettent aux employeurs de garder contact, en temps réel, avec certains aspects tels que l’ambiance générale au sein de l’entreprise, la santé au travail et la qualité des relations entre collègues. Les clients, y compris Disney, Apple, Ubisoft, la SAQ et Bose,peuvent ainsi apporter des modifications en temps réel et mesurer ensuite directement l’impact de ces améliorations.

« Le marché de Sharegate avait bien besoin d’un vent d’innovation et celui d’Officevibe était inexistant », explique Catherine Salvail, responsable médias et visibilité pour GSOFT. Après avoir mis en œuvre le logiciel avec succès à l’interne, GSOFT a présenté ses produits à l’échelle internationale, encourageant ainsi les employeurs à accorder davantage d'attention à l’engagement de leurs employés. Officevibe étant maintenant offert en français, sa popularité augmente au Québec, entre autres chez les organisations publiques. 

Tant pour la vente de ses produits que le développement de certains éléments de Sharegate et d’Officevibe, GSOFT fait équipe avec des partenaires qui correspondent à ses valeurs, mais aussi à ses pratiques d’affaires. Elle les choisit également en fonction des besoins régionaux et économiques.

Environ 15 000 clients optent pour les produits GSOFT, dans 110 à 120 pays. Sharegate, qu’utilisent des clients comme TESLA, Microsoft, AIRBUS et la NASA,est offert par abonnement annuel ou mensuel, à l’avance, ce qui permet de financer le développement de nouvelles fonctions et offres pour le produit. Les forfaits Officevibe représentent une option plus économique, selon le nombre d’utilisateurs. Les clients, qu’il s’agisse d’entreprises en démarrage ou Fortune500, peuvent également découvrir les produits GSOFT avec des essais gratuits.

« Les équipes d’aide aux utilisateurs et de service à la clientèle ont une approche personnalisée, très humaine, et travaillent ici à nos locaux de Pointe-Saint-Charles », souligne Catherine. « Tous nos services sont offerts à partir d’ici, alors il y a un échange, un suivi facile auprès des équipes de développement, en vue de toujours améliorer les produits pour mieux répondre aux besoins des clients et du marché. »

GSOFT met également State of Engagement à la disposition des employeurs. Cette plateforme sert à rassembler toutes les données relatives à l’engagement des employés, les répertoriant de façon anonyme pour offrir une idée générale de l’engagement aux quatre coins du monde. Les entreprises peuvent donc se comparer, selon divers facteurs géographiques et démographiques, grâce à une moyenne pour les 10 paramètres d’Officevibe.

Heureux chez soi

GSOFT innove non seulement avec ses produits phares, mais aussi avec ses propres choix de gestion. L’une des décisions clés des cofondateurs, Simon De Baene, Guillaume Roy et Sébastien Leduc, a été de placer les employés au cœur de la stratégie d’affaires. Un choix qui rapporte, Profit500 indiquant l’an dernier une croissance de 800 % depuis 2011 pour GSOFT.

Concrètement, le « virage bonheur » se manifeste par les avantages sociaux intéressants, les vacances illimitées, les divers repas offerts au bureau et les boissons préparées sur place par le barista de la maison, l’aménagement de locaux agréables qui ont du style - rampe de skate et roulotte de rencontre incluses - ou encore le voyage annuel de l’équipe.  

« D’autres circonstances contribuent bien sûr à la croissance phénoménale de l’entreprise, mais on note certainement un impact sur le sentiment général au sein de GSOFT et l’engagement des gens envers les produits », explique Catherine. « Ce ne sont pas les perks comme tels qui font qu’on est heureux au travail, mais travailler au sein d’une entreprise fructueuse, où la structure et la vision permettent d’offrir ce type d’environnement, c’est un bonus. Les gens s’y sentent aussi reconnus, ils ont une voix et la liberté d’être eux-mêmes au quotidien. »

Le bonheur grandit

Après avoir travaillé dans des milieux de T.I. qu’ils trouvaient arides et archaïques, les fondateurs de GSOFT désiraient créer une entreprise différente. Ils ont réalisé leur rêve et l’entreprise compte maintenant 212 employés, avec un taux de rétention de 96 % et un chiffre d’affaires de 50 millions. L’embauche d’une cinquantaine de nouveaux employés est prévue au cours de la prochaine année et l’équipe occupera bientôt un troisième étage à ses bureaux du Nordelec, à Pointe-Saint-Charles.

Dans ce contexte de croissance, GSOFT vise toujours à s’améliorer et la culture de l’entreprise est l’une de ses grandes fiertés. Son service de Culture et organisation, dont la vision est tout sauf traditionnelle, s’assure que les employés soient bien et encadrés, tout en leur offrant la liberté de gérer eux-mêmes leur temps, tant au quotidien que pour les vacances.

Un défi important pour GSOFT demeure le recrutement de développeurs d’expérience. « Le milieu est jeune et les candidats plus aguerris ont de bonnes conditions alors il peut être difficile de les convaincre. On veut atteindre un équilibre avec une marque d’employeur qui communique que nos employés sont non seulement cool et savent s’amuser, mais travaillent bien et ont beaucoup de talent », indique Catherine. « Il faut être présent partout et au bon endroit pour magasiner l’expertise, notamment en intelligence artificielle. »

Le bonheur voyage

En 2015, GSOFT a lancé la GHouse, un concept de bureau satellite, lieu d’incubation loin du quotidien de la « planète GSOFT », pour stimuler la création de nouveaux produits. Le projet visait à mettre à l’honneur les aptitudes et l’intelligence folle de l’équipe.

La première édition, à Barcelone, a donné naissance au robot Leo, qui a permis de doubler les recettes d’Officevibe en moins d’un mois. « L’innovation a un coût, mais lorsque ces projets fonctionnent, on rentabilise très vite l’investissement », souligne Catherine. « De plus, ce genre d’approche indique aux employés que l’entreprise a confiance en eux, souhaite réellement qu’ils s’impliquent dans la réalisation de la mission et leur présente les ressources pour y arriver. »

« Né à la GHouse, le CultureFest a été créé par des employés ici », raconte Catherine en pointant un collègue qui porte un t-shirt avec logo de l’événement. « Il était bénévole lors de cette journée organisée à la TOHU, impliquant 500 participants, 21 commanditaires et partenaires, 271 organisations de toutes tailles représentées, d’Ubisoft à Busbud. » L’événement, qui a pour thème la culture d’entreprise, s’adresse aux dirigeants et aux gestionnaires. On y a accueilli 9 conférenciers, tels que Martin Gauthier de Sid Lee et Christiane Germain de Groupe Germain Hôtels. Un franc succès, le projet très interactif et ludique vise à créer un mouvement, impliquer et offrir des outils et solutions aux dirigeants ou aux gestionnaires pour améliorer la vie des gens au travail et/ou les aider à convaincre les dirigeants d’y porter attention. 

Le bonheur, c’est si simple

Quand on demande à Catherine Salvail quel est le secret du succès des produits GSOFT, elle répond, sans hésitation : « Leur simplicité. Le slogan de Sharegate, c’est justement ‘Just Damn Simple’. Le plus facile possible pour les utilisateurs. Même chose pour Officevibe, qui est hyper rapide, très simple, comique et léger, même si le sujet en est très sérieux. »

Aussi, dans une industrie technologique en constante évolution, GSOFT se fait un devoir d’oser faire les choses différemment. Oser est certainement un mot clé qui vient en tête quand on pense aux jeunes associés du créateur de logiciels. En effet, le développement de l’entreprise a été assuré uniquement par leur financement privé. Aucune dette pour GSOFT, qui préfère se concentrer sur ce qu’elle fait le mieux, prendre des risques, avec des projets prêts-à-épater comme GHouse.

L’intelligence artificielle joue maintenant un premier rôle sur la scène technologique, qui devient ainsi un terrain de jeu de rêve pour GSOFT… 

Photo : Bureaux de GSOFT

Source : Mélanie Pilon, Rédactrice pour le programme Vitrine TI des partenaires en TIC

Une initiative du Chantier Promotion de l’industrie de TechnoMontréal et ses partenaires

Pour en savoir plus

PARTENAIRES DE l'INITIATIVE :

Devenez membre du CRIM

Devenir membre du CRIM, c’est bénéficier du plus grand réseau d’entreprises en TI au Québec. C’est un accès privilégié à notre expertise en recherche et développement. Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

514 840-7993

Remplir le formulaire

Événement à venir

  • Technologies émergentes, tendances et perspectives
    2/10/17 8h30
    Université Laval - Pavillon Desjardins (Québec)
    Une conférence d'ISACA-Québec en partenariat avec le CRIM qui se tiendra le 2 octobre 2017 à l'Université Laval à Québec.
    +
  • InvestissementQuébec RT @InvestQuebec: Intelligence artificielle, formation de la main-d'œuvre, technologies numériques... Pour savoir plus : https://t.co/KNFdI…
  • IVADO RT @IVADO_Qc: Follow the Montreal AI Symposium live on Youtube! More info : https://t.co/GsSiMcs7ta #MAIS2017 #AI https://t.co/cCDxsq8GR2