09 Fév 2021

Médias sociaux : un ouvrage pour aborder de front les enjeux associés à la vie privée, la sécurité et la désinformation

Montréal, 9 février 2021 – Comment s’assurer que le média social dont on se sert ou auquel on contribue respecte et protège la vie privée des individus? Quelle politique appliquer afin d’authentifier les profils? Jusqu’à quel point peut-on croire une information publiée sur un compte personnel? Voilà quelques-unes des questions de fond abordées par le livre Médias sociaux : perspectives sur les défis liés à la cybersécurité, la gouvernementalité algorithmique et l’intelligence artificielle, publié aux Presses de l’Université Laval.

Offert dans le cadre de la collection « Éthique, IA et Société – OBVIA », cet ouvrage réalisé sous la direction de Schallum Pierre, chargé scientifique et éthique à l’Institut intelligence et données (IID) de l’Université Laval, et Fehmi Jaafar, chercheur en cybersécurité au Centre de recherche informatique de Montréal (CRIM), rassemble les textes de 16 contributeurs et contributrices, associés à six universités canadiennes et autrichienne, ainsi que d’acteurs associés à des entreprises spécialisées en sécurité de l’information.

L’ouvrage s’inscrit dans la foulée de nombreux débats, ici comme ailleurs, liés aux médias sociaux et à la modération de leurs contenus, pour aborder de front plusieurs enjeux clés. « Les lignes directrices sur la gestion des données personnelles sont orientées dans le sens des intérêts privés des médias sociaux. Aujourd’hui, il importe de mettre en place non seulement des régulations liées au contexte des entités en présence (utilisateurs.trices, états et plateformes) mais aussi et surtout des politiques de prévention axées sur le respect de la personne humaine », fait valoir Schallum Pierre.

« Les médias sociaux constituent une source intarissable d’informations sur les citoyens et les citoyennes et leurs liens avec des organismes privés et publics. La sécurisation de ces informations à caractère personnel est une forme de sécurisation des citoyens et de “souveraineté” des données, en vue d’éviter le contrôle des opinions de masse et la prolifération des fraudes électroniques, des manipulations, et des discours haineux », ajoute Fehmi Jaafar.

L’ouvrage, disponible en libre accès, cherche d’abord et avant tout à être un guide pour sensibiliser tant les citoyens que les experts quant aux enjeux liés à la protection des données à caractère personnel ou associés à l’élaboration de politiques de confidentialité.

Accéder au livre sur le site des Presses de l’Université Laval

Une conférence virtuelle pour accompagner le lancement

Le public est invité à participer à un webinaire gratuit, le mercredi 24 février, de 12h à 13h30. À cette occasion, divers contributeurs et contributrices participeront à une table ronde afin de mettre de l’avant diverses perspectives énoncées dans l’ouvrage, ainsi que répondre aux questions des participants et participantes. Inscription : S’inscrire à l’activité

Une collection pour rassembler travaux et réflexions liés à l’IA et à la société

L’ouvrage dirigé par Schallum Pierre et Fehmi Jaafar est le premier titre publié dans la collection « Éthique, IA et Sociétés – OBVIA » des Presses de l’Université Laval.

Cette collection, s’adressant tant au monde universitaire qu’aux citoyens engagés, vise à faire avancer les connaissances en clarifiant les récentes avancées de l’IA et du numérique tout en mettant en évidence leurs impacts sociétaux. « Notre collection a pour objectif de rassembler des travaux originaux qui abordent les développements technologiques en soulevant leurs incidences, qu’elles soient bénéfiques ou négatives sur la société », explique Lyse Langlois, directrice de l’Observatoire international sur les impacts sociétaux de l’IA et du numérique (OBVIA).

Promouvant l’interdisciplinarité et dépassant les habituels cadres disciplinaires, la collection « Éthique, IA et Sociétés » a ainsi l’ambition de rendre accessible à un large lectorat les recherches empiriques et théoriques et d’aider à mieux comprendre les impacts sociétaux que ces développements technologiques soulèvent au regard de la société.


À propos de l’Institut intelligence et données (IID) de l’Université Laval

Inauguré en janvier 2020, l’Institut intelligence et données (IID) de l’Université Laval réunit les forces vives de la recherche et de l’innovation en intelligence artificielle et en valorisation des données de la grande région de Québec. De la recherche appliquée ou fondamentale, en passant par les grands enjeux éthiques, ses chercheurs membres, collaborateurs ou associés travaillent activement au développement aujourd’hui des méthodes, technologies et usages qui soutiendront le Québec de demain. Informations : iid.ulaval.ca

À propos de l’OBVIA

L’OBVIA regroupe plus de 220 chercheurs québécois et plus de 125 partenaires à travers le monde. D’abord piloté par l’Université Laval et avec le soutien des Fonds de recherche du Québec, il a pour mission de soulever des enjeux cruciaux et d’identifier des solutions plausibles aux problèmes et opportunités posés par les développements de l’IA et du numérique au Québec et ailleurs dans le monde. Ces travaux permettent d’alimenter la réflexion des citoyens et des autorités publiques sur les impacts sociétaux des technologies et du numérique sur la santé, mais aussi sur l’économie, la politique et la culture des générations actuelles et futures. Informations : observatoire-ia.ulaval.ca

À propos du CRIM

Le CRIM est un centre de recherche appliquée et d’expertise en technologies de l’information qui rend les organisations plus performantes et compétitives par le développement de technologies innovatrices et le transfert de savoir-faire de pointe, tout en contribuant à l’avancement scientifique. Il permet aux organisations, principalement les PME, de démystifier et d’avoir accès aux technologies de pointe comme celles de l’intelligence artificielle afin de résoudre efficacement les problématiques technologiques auxquelles elles sont confrontées. Le CRIM est un organisme à but non lucratif. Sa neutralité et la force de son réseau en font une ressource incontournable. Son action s’inscrit dans les politiques et stratégies pilotées par le ministère de l’Économie et de l’Innovation, son principal partenaire financier. Informations : www.crim.ca

Les responsables de l’ouvrage sont disponibles pour entrevues.

Source : CRIM, IID et OBVIA

Pour informations ou entrevues :

Diane Fortin, responsable des communications, CRIM
514 210-0545 ou Diane.Fortin@crim.ca

Raymond Poirier, conseiller en communications, IID, ULaval
418 558-9560 ou Raymond.Poirier@iid.ulaval.ca